top of page

Malvoyance et lecture : de nombreuses options existent

Amélioration de la mémoire, de la concentration, réduction du stress, évasion, enrichissement culturel et personnel : la lecture n’a plus à prouver ses multiples bienfaits. Mais en cas de déficience visuelle, lire un livre devient souvent délicat. Il n’est pas pour autant question de renoncer à ce loisir essentiel. En effet, de nombreuses options existent et permettent d’accéder au plaisir de la lecture en cas de malvoyance.


malvoyant

Les livres en braille ou en gros caractères


L’offre est plutôt restreinte, mais il est tout à fait possible de se procurer des livres en braille ou en caractères agrandis. Ces deux alternatives préservent les sensations d’une lecture traditionnelle : tenir l’ouvrage, feuilleter ses pages, sentir son odeur…

Le braille est une ressource précieuse qui permet aux personnes aveugles ou atteintes d’une forte malvoyance d’accéder à la lecture. L’inconvénient du livre tactile, c’est qu’il occupe beaucoup d’espace ! Une fois édité en braille, un ouvrage compte souvent plusieurs volumes.

Les revues et les livres à gros caractères représentent une excellente solution pour les personnes dotées d’une vision résiduelle suffisante. La police d’écriture affiche une taille comprise entre 16 et 20.


malvoyant

Les aides visuelles à effet grossissant

Lorsque la vision résiduelle le permet, il est possible d’avoir recours à des dispositifs d’agrandissement.

Abordable et pratique, la loupe est souvent choisie en première intention. Une grande variété de loupes existe : lunettes, loupe à main éclairante, loupe sur pied… L’inconvénient majeur de ces aides est le faible champ de vision.

La loupe se décline également en format électronique : dotée d’un petit écran, elle se pose directement sur le texte et l’agrandit. Pour bénéficier d’un écran plus grand et d’un champ de vision élargi, il faut opter pour une tablette loupe.


témoignage un dixème

Le format numérique, pour accéder au plaisir de la lecture en cas de malvoyance


Les liseuses et les tablettes grand public sont utiles à bon nombre de personnes malvoyantes.

En effet, elles intègrent des fonctionnalités très pratiques comme la modification de la taille du texte, de l’interligne, de la police, ou encore, l’ajustement de la luminosité.

L’avantage indéniable de ce format est qu’il donne accès à un large choix d’ouvrages. Une phase d’apprentissage est toutefois nécessaire pour tirer le meilleur profit de l’appareil.



Les livres audio


Les livres audio permettent de retrouver le plaisir de la lecture en cas de malvoyance prononcée ou de cécité. Le contenu du livre est lu à voix haute par l’auteur, un ou plusieurs comédiens, un bénévole…

Les plateformes grand public Audible et Book d’Oreille offrent un vaste choix de livres audio. Smartphone, tablette, ordinateur et enceinte connectée permettent de profiter de cette forme de lecture.

Il existe également des contenus sonores conçus pour les personnes malvoyantes, au format DAISY. Très structurés, ils rendent possible la navigation dans l’ouvrage, offrant ainsi une expérience de lecture proche de celle du livre imprimé. Les plateformes BNFA et Éole mettent à disposition de tels contenus.


Nos conseils de livres audio pour cet été :

- Winston Churchill, de François Kersaudy, pour les amateurs d’histoire ;

- Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi, un roman émouvant ;

- L’art subtil de s’en foutre, de Mark Manson, un livre de développement personnel surprenant.


Découvrez l’intégralité des aides visuelles disponibles auprès de vos opticiens experts Un Dixième+ en cliquant ici.




Comments


bottom of page