top of page

Guide : le sport pour personnes malvoyantes

La malvoyance ne doit pas être un frein à la pratique d’une activité sportive régulière. Socialisation, épanouissement personnel, challenge et dépassement de soi : le sport offre de nombreux bienfaits aux personnes atteintes de déficience visuelle. Parmi les différents sports pratiqués, lesquels sont accessibles aux personnes souffrant d’un handicap visuel ? Un Dixième+, réseau d’opticiens spécialistes en pathologies rétiniennes, vous livre le top 3 des sports pour personnes malvoyantes.


Malvoyance : le top 3 des sports adaptés


Le Cécifoot

malvoyant

Variante du football, le Cécifoot se joue en extérieur, sur un terrain de 40 × 20 mètres entouré de barrières gonflables sécurisées. Ce sport est spécifiquement adapté aux personnes malvoyantes. Les équipes se composent de quatre joueurs. Chaque joueur a les yeux bandés et signale sa présence par la voie. Il crie “voy”, pour “je suis là”, pour que ses coéquipiers le repèrent sur le terrain.

Le gardien, le coach (sur le bord du terrain) et le guide (derrière le but adverse) sont des personnes voyantes qui guident les joueurs. Pour permettre de le repérer plus facilement, le ballon est rempli de grelots. Le Cécifoot est d’ailleurs une discipline paralympique depuis 2004.




Le Goalball


témoignage un dixème

Dérivé du Torball, le Goalball est une discipline paralympique se jouant essentiellement au sol. D’ailleurs, il en existe quatre compétitions (deux mondiales et deux européennes). Le Goalball est imaginé en 1955 au sein d’un centre de rééducation des blessés de guerre. Ce sport repose sur une grande confiance en ses coéquipiers et sur une bonne localisation dans l’espace.

Adapté aux personnes souffrant de déficience visuelle, le Goalball a pour objectif de marquer un maximum de buts en faisant rouler un ballon sonore vers le but de l’adversaire. Les équipes se composent de trois joueurs, qui seront défenseurs et attaquants à tour de rôle. Intense, le Goalball demande de mobiliser l’ensemble de son corps.



Le Showdown

témoignage un dixème

Ce sport, créé à la fin des années 1970, est une parfaite combinaison entre l'air hockey et le tennis de table. Le Showdown se joue sur une table avec une balle sonore, des gants de protection et une palette. La différence avec la table de ping-pong classique : les bords sont ici relevés.

L’objectif du Showdown est d’envoyer la balle dans le but adverse grâce au son produit par celle-ci. Cette activité sportive adaptée aux personnes malvoyantes les aide à développer leurs réflexes, leur audition et leur concentration. Enfin, il est possible de pratiquer le Showdown en compétition ou en loisirs, et ce, sans besoin d’assistance visuelle.

Créer du lien par le sport va permettre de rompre les préjugés sur les possibilités des personnes malvoyantes. Il est possible de vous tourner vers des associations, telles que l’A.S.L.A.A (Association Sports et Loisirs des Aveugles et Amblyopes), Valentin Haüy et UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels).

Plus de 80 % des déficiences visuelles sont évitables ou curables. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’opticien expert Un Dixième+ le plus proche de chez vous pour trouver les solutions optiques adaptées, quel que soit votre âge.

Cet article vous a plu ? Découvrez également notre article “ Malvoyance et lecture : de nombreuses options existent ”.


Sources :

Comments


bottom of page